• picture_Lancement de la Chaire « Arts & Sciences »

    Lancement de la Chaire « Arts & Sciences »

    844 vues

    Auteur : Laurent MARTY de MONTEREAU Publié le 3 octobre 2017


    L’Ecole Polytechnique, l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs, et la Fondation Daniel et Nina Carasso s’associent pour créer une Chaire « arts & sciences », une première européenne.

    La signature de la convention s’est faite le 27 septembre en présence de tous les partenaires.

    Première à l’échelle européenne, la Chaire « arts & sciences » est portée par une triple ambition : faire dialoguer les arts et les sciences de la nature comme de l’homme et de la société pour mettre en œuvre des processus hybrides de recherche et de création ; produire ensemble et autrement des formes et des connaissances nouvelles sur les questionnements qui émanent et impliquent notre société ; et contribuer à l’émergence d’un projet d’avenir partagé et responsable en engageant les publics dans un questionnement sensible du monde.

    Associant l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs (EnsAD), l’Ecole Polytechnique et la Fondation Daniel et Nina Carasso, la Chaire « arts & sciences » proposera :

    • De nouvelles expériences esthétiques,
    • Des articulations entre nos multiples savoirs et langages, empiriques, situés ou instruits,
    • Des projets entre artistes, scientifiques et citoyens qui inventent et expérimentent ensemble d’autres voies d’exploration et d’appréciation des phénomènes liés au cosmos, à la Terre, au vivant, à l’alimentation, aux techniques, à l’énergie, à la mondialisation, …

    Recherche et création, enseignement et formation, médiation et diffusion, formeront les trois axes structurant des actions prévues pour 2017-2018.

    Un ensemble d’actions qui a débuté dès le lancement de la Chaire, avec la Seing performance. Une recherche-action spécifiquement dédiée à la signature automatisée. Ainsi, le 27 septembre, en l’absence de l’un des six signataires de la convention, sa signature a été déléguée à un robot. Porté par Emmanuel Mahé, chercheur, directeur de la recherche de l’EnsAD et co-directeur de l’équipe et du programme doctoral PSL-SACRe, Seing performance est l’une des actions représentatives portées par l’EnsAD pour 2017-2018. Elle mobilisera au sein d’un groupe de travail des chercheurs de différentes disciplines (sciences de l’ingénieur, anthropologues, juristes, designers graphiques, artistes etc.) ; leur travail s’articulant autour de trois questions conceptuelles et techniques autour de la signature robotisée (forme de visibilité, forme des énoncés, le processus de subjectivation.)